Le papier sauve des vies humaines

Manu Prakash enseigne à la prestigieuse université de Stanford au sein du département d’ingénierie mécanique.

Il vient de mettre au point un microscope en papier qui ne coûte que 50 cents à produire. Cette invention, destinée à permettre de diagnostiquer avec précision les foyers de maladies comme la malaria,  est un outil qui va sauver des milliers de vies dans les pays les plus pauvres de la planète. Une simple feuille de papier cartonné, des lentilles bon marché et une lampe à LED des plus standards suffisent à construire ce microscope capable d’agrandir plus de 2000 fois les bacilles les plus tenaces…

Foldscope Foldscope_2 

Le Foldscope permet ainsi d’équiper les populations d’outils de dépistage des maladies et donc d’intervenir avec exactitude et rapidité au plus près de foyers de contagion. Des kits spécifiques permettent de monter le microscope très rapidement grâce à des codes couleurs et ainsi, selon les pays de prévenir la venue d’épidémie de malaria, de la maladie du sommeil, le Chaggas, la schistosomiase, la tuberculose…

Le papier, sans aucun doute le matériau meilleur marché, disponible dans tous les pays du monde.

Les plans du Foldscope sont disponibles gratuitement sur le site suivant : http://arxiv.org/abs/1403.1211

foldscope_3

La vidéo de présentation de Manu Prakash :

Le papier sauve des vies humaines