Publicité : le papier n’a pas dit son dernier mot

Alors que les moyens de communication se digitalisent de plus en plus, on pourrait penser que le support papier va disparaître, mais il s’avère qu’il n’en est rien.

Dans la mise en place de stratégies marketing, les marques cherchent à toucher leur cible via différents supports de communication. S’il y a une réelle montée en puissance de la communication numérique du fait de l’évolution des habitudes des individus (temps passé sur ordinateur, sur mobile, réseaux sociaux, etc.), on s’aperçoit que le papier à toute sa place dans une stratégie marketing intégrée multi-supports.

Mieux, on se rend compte que le papier obtient de meilleurs taux de lecture que leurs équivalents digitaux (92 % de taux de lecture pour un courrier publicitaire contre 83 % pour l’e-mail).

Ce type de pratiques fonctionne notamment très bien dans certains secteurs comme l’agro-alimentaire, la grande distribution ou encore l’ameublement.

L’imprimé publicitaire, bien qu’en apparence démodé, s’avère efficace et s’intègre parfaitement dans une stratégie de communication globale. Elle offre un point d’entrée vers les médias digitaux.

En 2016, le papier est toujours bien présent, et il a encore de beaux jours devant lui.

courrier publicitaire courrier publicitaire 2

MicrolynxPublicité : le papier n’a pas dit son dernier mot